Nouvelles‎ > ‎

Introductions par effraction

publié le 21 mars 2016 à 06:00 par Richard Vallières

Sherbrooke, le 18 mars 2015 –Le Service de police de Sherbrooke tient à aviser la population qu’il y a présentement plusieurs cas d’introductions par effraction dans plusieurs quartiers de la ville. Ces effractions se produisent de jour, de soir et de nuit, mais majoritairement en fin de journée ou en soirée pour les cas rapportés dernièrement.

On demande donc aux résidants de suivre les conseils de sécurité de base, à savoir : Assurez-vous de bien verrouiller les portes et les fenêtres. Portez une attention particulière aux fenêtres à glissoire : placez-y des bâtons pour en empêcher le glissement et installez un grillage d’acier à l’intérieur de la résidence (fenêtres accessibles). La nuit, éclairez en tout temps ces points d’accès.

Évitez de laisser argent ou bijoux dans la résidence. Burinez vos objets de valeur en inscrivant votre numéro de permis de conduire. Ne laissez pas vos clefs de voiture à la vue. Il est aussi recommandé de créer une apparence d’occupation en utilisant une minuterie pour allumer lampes et radio, selon vos habitudes de vie.

La police ne peut agir seul pour contrer les introductions par effraction qui sévissent sur son territoire. Le Service de police de Sherbrooke a besoin de l’implication de ses citoyens. Le programme « Surveillance de quartier » est un moyen pour venir en aide au SPS et contrer les introductions par effraction. Ce programme vise à encourager l’implication collective des citoyens, afin de favoriser l’entraide, la solidarité et une meilleure communication entre voisins. Il permet donc d’accroître la sécurité et d’améliorer la qualité de vie du voisinage. Nous retrouvons ce programme dans chacun des arrondissements de Sherbrooke, les citoyens désireux de s’impliquer dans ce programme de prévention du crime peuvent communiquer avec le Service de police, Division sécurité des milieux 819 822-6080.

En 2014, il y a eu 524 plaintes d’introduction par effraction dans les résidences de logées au Service de police de Sherbrooke.

Comments